63/365 chroniques : Ultimate Défi Briques

J’ai joué, et j’ai gagné. Ça arrive, une chance sur deux. Nos conspirateurs Kilian et Valentin nous ont fait signe en nous demandant un post ultime dans lequel on pourrait vous dire ce qu’on retire de ce Défi Briques.

Je suis une pionnière, ce défi me le révèle encore, même si je n’ai plus besoin d’expériences pour le confirmer, ça se confirme.

« Personne qui est la première à accomplir quelque chose dans un domaine en particulier ». J’en suis une. Et je l’assume. On était plus de 1 000 dans cette situation, et ça c’est le bonus. De toute façon je déteste être seule, j’ai besoin de cette émulation, de ces contacts avec des inconnu.e.s. Me retrouver mêlée, emmêlée.

J’ai appris que j’étais persévérante. Et que la persévérance, ça paye. Il me manque mon but ultime, mais je sens qu’il s’affine.

J’ai compris que je voulais du temps pour écrire tous les jours, que ça me faisait du bien de penser au moment où j’allais m’installer derrière mon écran, à tapoter de mes dix doigts sur mon clavier déjà bien usé. J’ai assumé que je pouvais avoir une idée par jour et la formaliser dans un texte contraint de 2 200 caractères. Et y trouver du plaisir.

Je réalise que pour avoir du temps pour écrire, il me faut du temps avec du rien dedans, car c’est là que je suis créative. Il va falloir que je fasse du vide dans des projets qui ne sont aucunement liés à l’écriture et qui me dispersent.

J’adore les 1ères fois, j’adore les sprint même si je réalise que je peux être une marathonienne aussi, ça c’est une surprise. Ce défi m’a surprise, je me suis surprise à être créative, à aimer ça.

J’ai appris à recevoir vos mots doux, vos encouragements. Savoir que vous m’attendiez chaque soir, ah mais quel bonheur !

Petit pincement au cœur, trouble de l’estomac, le Défi Briques s’arrête mais mon propre défi des 365 chroniques continue plus que jamais, est-ce que je vais y arriver ?

Est-ce que je vais rejouer à celui-ci même sous une autre forme ? Non je ne pense pas, il m’en faut un autre, tout beau tout neuf. Il me faut surtout du temps rien qu’à moi maintenant parce que j’ai une sacré liste de chroniques à écrire ! A demain ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *