Plume

39/365 chroniques : Rdv à l’impossible…

Le jour se lève et le ciel prend feu. Il est 7h passé de plusieurs minutes, pas loin de 8h. Pas loin du départ pour l’école. Avec mon petit pirate, on prépare sa boîte à goûter : une part de gâteau au chocolat qu’il a fait lui-même la veille, et un tup’ de compote (celle de mamie, toute lisse avec beaucoup de sucre dedans !). Je lui recommande de laisser la boîte la plus à plat possible (au cas où le tup fuit). “Ah ça maman, ça va être impossible !”. J’entends dans ma tête la phrase : A l’impossible nul n’est tenu… et puis je me ravise et lui répond “Fais de ton mieux”. Verdict ce soir, je vous dirais. 

Toute la journée cette histoire de viser l’impossible, de tout faire pour y arriver m’a tenue. C’est un peu ce qui me titille en ce moment avec le défi que je me suis auto-fixée, et puis chaque jour quand je doute je me dis que j’essaye de faire du mieux que je peux. C’est le leitmotiv de toutes ces années d’entrepreneuriat. J’ai fait ce que je pouvais, du mieux possible, j’ai essayé de respecter tout le monde (ça n’a pas toujours été parfait, j’ai parfois fui des situations, pas répondu ni donné suite à des messages, par peur de…). Y a des trucs qui ont marché, d’autres pas du tout, j’ai pris des virages serrés et entrepris des revirements. Le plus dur aura été la rémunération, j’en reparlerai aussi, mais ça vraiment c’est pas mon truc. De toute façon, les maths, les chiffres, ça ne me parle pas du tout… je suis même du genre à fuir. 

Et puis en fin d’aprem je tombe sur un message de mon père qui avait perdu le fil de mes chroniques à la faveur d’un voyage au soleil. Il me partage des mots de Jacques Brel dans sa chanson Don Quichotte : “Tu vois qu’il faut de la persévérance pour atteindre l’inaccessible”.

Chaque jour en écrivant, en trouvant le temps, en écoutant ces chroniques monter en moi, mon impossible défi devient de moins en moins inaccessible, il devient carrément réel, possible. 

Je vous l’ai dit, ce sont mes chroniques qui décident de ce dont je parle au jour le jour. Merci d’en être de fidèles lecteurs.

Auteur

gfrancoisloyez@lilo.org
Passionnée par les rencontres et les projets qui émergent autour d'un café ou au détour d'un chemin partagé, j'écris autant que je lis, et je vous partage mes petites chroniques de vie, pour le plaisir.

Commentaires

Marie Laure
14 février 2022 à 16h43

J’adore suivre le fil de ton écriture… Et de ton voyage 🙂



Répondre à Marie Laure Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.