8/365 chroniques : Entre théorie et pratique

Entre théorie et pratique. Avec ce tout ce savoir recherché, choyé, aimé, animé, désir, j’aurai dû comprendre que j’étais prête, parce qu’en vrai, on les a les ressources nécessaires pour entreprendre.

Parce que entreprendre, c’est créer la vie que l’on souhaite et beaucoup y arrive avec des obstacles que je leur salue de franchir. Et moi je la créé déjà cette entreprise de ma vie. Je fais des choix, audacieux parfois, fougueux souvent (je suis Bélier… sans savoir quels ascendants) mais pas très linéaires ni même compréhensibles si on ne convoque que la raison.

Et en vérité, je vous le dis, ça demande du courage, de la ténacité… plus que du savoir, même si quelques bases permettent de s’affranchir de quelques obstacles. Mais voilà, je croyais (et je crois encore un tout petit peu, beaucoup des fois encore… on ne se refait pas) qu’il fallait que j’apprenne encore et encore pour y arriver. Et plus j’apprends, plus j’ai envie d’apprendre, c’est comme le développement personnel, c’est une spirale infernale, comme une soif de voyage, elle ne s’épanche jamais, il faut voyager encore et encore, ré-inventer le voyage encore et toujours pour que la joie soit réelle au quotidien. Et qu’elle nourrisse le courage dont on a tant besoin quand on veut passer de la théorie à la pratique, du rêve à la réalité. Mes voyages à moi, ils ne sont pas si lointains même si j’ai eu la chance d’aller aux Etats-Unis, au Gabon et à Hong-Kong pour mes plus lointaines escapades (même si ma première intention était l’Argentine), ils sont dans les aventures quotidiennes que je me créé.

Il faut se renseigner, s’équiper, s’entourer pour que le voyage se déroule bien. Et c’est un art, si on n’y prête pas assez attention, on ne part pas dans de bonnes conditions et on se laisse avoir par des charlatans bien mal intentionnées qui se nourrissent de vos désirs, alors que les leurs sont enfouis, et ils abusent de cette soif qui vous anime, ce rêve qui vous tiraille.

Réduisez le fossé entre théorie et pratique : entreprenez, que ce soit un petit ou un grand projet, faites le parce que vous en avez envie. Arrêtez de croire que vous n’êtes pas prêt.e.s !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *