2/365 chroniques : créativité et tableau de rêves !

Je vous aurais prévenu, ça ne sera pas chronologique. Je vais raconter mes 10 ans d’entrepreneuriat en 365 anecdotes.

En ce jour 2, je vais parler de créativité. Je ne me suis jamais, mais alors jamais, considérée comme créative. Jusqu’à ce qu’un de mes derniers managers me disent que la créativité était réservée à mes collègues. Et qu’il me libère enfin définitivement de cette croyance. Car ces 10 dernières années m’auront heureusement prouvé le contraire. « Toi, tu es une littéraire ». Sous-entendu tu n’es pas créative. C’est comme ça que je l’ai toujours compris, vécu. A tel point que je trouvais ma vie très unie. En une seule couleur.

Pourtant, je peux vous dire que là, hémisphères gauche et droit s’emmêlent les pinceaux, et cela donne au bout de mes 10 doigts de très belles lignes, sinueuses à souhait, joyeuses ou malheureuses. Aujourd’hui toutes complètement assumées.

Ce qui m’aura permis de délivrer ma créativité, ce sont de pures séances ainsi nommées, avec une professionnelle, Emilie Tricaud. Mais surtout, mes tableaux de rêves, moodboard ou tableau de visualisation dans le jargon. Depuis que j’ai découvert comment les réaliser (avant je ne savais pas faire, ce n’était pas pour moi, je n’étais pas créative), j’en créé six par an environ. Ils s’imposent à moi, et voilà que je dois me poser, étaler sur la table de la cuisine les magazines que je destine uniquement à cette activité. Je les feuillette, je découpe illustrations, lettres, photos. Je commence la juxtaposition, je fais, défais et voilà qu’une image composée devient mon œuvre d’art sur laquelle j’appose ma tasse de café, tampon réalisé par Tamporelle. Certaines de ces créations sont affichées au-dessus de mon bureau sur ma mezzanine bleue. D’autres ont rejoint une grande chemise où je les conserve précieusement, certaines ont eu leur heure de gloire sur Instagram. J’ai essayé d’en partager avec mes amies Gaëlle ou Marie, mais celle à qui j’associerais toujours cela, c’est ma grande Sophie. Je crois que c’est avec elle que le tout premier a existé.

La 1ère leçon tirée de ces 10 années, c’est bien qu’il ne faut jamais laisser les autres dire ce que vous n’êtes pas. Moi je suis créative, je le sais.

2 commentaires

  1. Alors là c’est sûre j’approuve Guillemette ! Tu es une de mes artistes créatrices préférée ! ❤️ Et là d’un coup tu m’as donné l’inspiration… Trop envie de faire un tableau de rêve 😃🙃

    1. Artiste… créatrice… je n’aurais jamais imaginé que ce soit possible qu’on me désigne ainsi. Pour moi ce sont les gens comme toi qui le sont, mais finalement on a tous une petite part qui ne demande qu’à se laisser inspirer 💕

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *