Chroniques de la Chouette Guillemette – 10 ans : 365 jours, 803 000 caractères.

J’ai 10 ans et c’est le jour 1. Dans ma tête, deux mélodies se superposent, elles ne vont pas ensemble, elles vont de pair.
Alain Souchon “J’ai 10 ans”. Louane “Jour 1”.
C’est plus fort que tout le reste, j’ai ces airs dans ma tête et je me sens danser, virevolter, avec eux, je m’élance.

Samedi 1er Janvier 2022, je choisis de commencer à vous raconter une modeste aventure entrepreneuriale. On prend la route ensemble pour 365 jours. En vrai, je l’ai prise il y a dix ans, et je sens qu’il est temps d’en faire une “expirience”. Je boucle la boucle, et pour y arriver, j’ai besoin de vous, de vous écrire. Lisez moi ! Soyez fans, détestez moi, abandonnez moi. Adeptes ou de passage. Mais ensemble, c’est important pour moi.

En vrai, ça c’est passé le 28 décembre. Ça s’est imposé à moi. J’ai dû décider de m’élancer. Je passais les fêtes de fin d’année en famille, dans le Pas de Calais. Impossible de me coucher ce soir-là. La faute au post d’une amie sur Facebook, elle faisait le bilan de son année. Et moi c’est un projet 2022 qui tient la route que je voulais projeter. Un Pourquoi ?! à mon écriture.

Et cette idée m’a rattrapée. Pas n’importe laquelle, raconter mon histoire entrepreneuriale, celle de Guillemette Loyez, 45 ans en 2022, la Chouette Guillemette.

Ça ne sera pas chronologique, mais néanmoins quotidien, en 2 200 caractères (environ 275 mots). J’aime ce format condensé, découvert et expérimenté sur Instagram. Un défi de taille, qui me dépasse mais que je ressens comme nécessaire, indispensable pour “passer” à la suite.
Il va s’agir de vous partager avec vous et en vrac des rencontres, des regrets, des émotions, des lieux. Je crois vraiment que ce sera le prélude à une suite qui s’écrit déjà malgré moi. Ce sera informel, écrit et raconté comme ça vient avec beaucoup de femmes dedans car je crois que c’est avant tout la femme entrepreneure qui a vécu à mes côtés toutes ces années qui a très envie de se raconter. Et elle va le faire en 803 000 caractères, 365 jours.

C’est parti… serez-vous du voyage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *