Catégories
Journal Intime

Arc-en-ciel

A lire sans modération, quelques instants choisis. La joie enfantine et sincère à la vue d’un arc-en-ciel

19h33… je viens de monter dans ma voiture grise et sale en slalomant entre les gouttes d’un orage qui se prépare.

19h36… c’est le déluge, je roule au pas mais je roule car je ne veux en rien manquer le rendez-vous qui m’attend quelques minutes plus loin avec ma tribu du moment, des créateurs de culture comme moi. Il y a beaucoup d’eau sur la route, quelques grêlons venus du ciel aussi. Je reste concentrée sur ma route, confiante même si je suis très impressionnée par ce déluge.

19h43… une trouée entre les nuages, et soudain alors que la pluie continue de tomber, fine, j’aperçois un arc-en-ciel sur ma gauche. Concentrée sur ma direction, j’ai quand même un œil qui en suit sa courbe… jusqu’à ce que cet œil rejoigne l’autre et constate que l’arc-en-ciel entier se déplace avec moi. Un arc-en-ciel complet, l’arche aux 150 couleurs !!! C’est tellement magique… je n’en ai vu qu’ici dans ce Beaujolais qui m’a accueilli en 2016. Oui seulement ici, tous les autres n’ont été que des ébauches.

Et là il m’est arrivé quelque chose qui m’a procuré une joie pure et authentique. Je suis passée sous l’arche. Je suis entrée dans la 4ème dimension.

Et j’ai compris que jusqu’à maintenant j’étais dans la vie, et qu’à partir de là j’allais vivre ma vie. Tout un symbole.

Je me rappelle soudain que tous les enfants font des arc-en-ciel complets alors que dans la vraie vie ils sont souvent coupés, on ne voit pas souvent leur courbe complète. Les enfants sont donc déjà dans cette extra dimension ?!

Alors oui, là ce soir d’été, assise dans ma voiture, à l’abri du précédent orage et des gouttes continuant de marquer mon pare-brise, j’ai ressenti une joie venue de loin. Je suis passée sous l’arche de l’arc-en-ciel. Rien ne sera plus jamais comme avant. Ainsi va la Vie.

PS : impossible, vous l’imaginez bien, de prendre une photo hier soir au moment de cette expérience. J’ai donc retrouvé dans mes archives du mois de mai 2021 une photo prise depuis ma terrasse. A ce moment-là aussi j’avais ressenti beaucoup de joie, mais pas aussi fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *