Catégories
Confinement Mes écritures Mes projets Sur ma route

Sur ma route #1 : au Pays des Chouettes

Rendez-vous page 101 de l’Atlas Routier France Michelin de 1996 : Saint Just d’Avray

Dimanche 1er novembre 2020

Aujourd’hui, je vous emmène au Pays des Chouettes. Laissez-vous faire, envolez-vous… évadez-vous !

Pour cette première étape d’un voyage qui va durer 30 jours, nous allons prendre la route ensemble. La 1ère étape, c’est la mienne. Les prochaines, ce sont les vôtres. 

Avec cette 1ère publication, je vous donne l’occasion de découvrir un lieu qui m’est cher. En commentaires, je vous invite à citer un lieu qui est cher à votre cœur… et moi je trouve la page de mon atlas qui le mentionne, et je vous raconterais en quelques mots ce qu’évoque votre lieu pour moi, et puis vous continuerez l’histoire. Pas besoin d’être un romancier, écrivain, essayiste… racontez-nous votre lieu comme si vous nous proposiez d’y passer quelques jours, histoire de prendre l’air.

En voiture, Simone… (clin d’oeil à ma marraine, la soeur de ma grand-mère maternelle qui montait à bord d’une 4L surchargée pour filer quelques jours en Espagne en partant de Saint Louis dans le Haut-Rhin). 

Rendez-vous page 101 de mon Atlas Routier France Michelin daté de 1996. Nous sommes sur la D98. Rien ne me destinait à arriver jusque-là… sauf si on considère que le Destin a toutes les cartes en main. Et dans ce cas, tout était prévu. 

Comment vous parler de ce pays des Chouettes… il est vert, très vert car c’est ici que grandissent jusqu’au ciel des sapins, enfin non des Douglas. Malgré tout, les saisons y sont bien marquées, on reconnaît aisément l’hiver, il y neige encore. Le matin, une petite couche de glace recouvre les voitures qui ne dorment pas au chaud. L’été, il y fait chaud, le climat est semi-continental et un plongeon dans le Sac des Lapins y est possible*. Au printemps, c’est l’explosion des odeurs alors qu’à l’automne ce sont les couleurs et la cueillette des châtaignes, noix et champignons qui feront le régal des amateurs alors que les buses profitent des courants encore chauds pour voler jusque haut dans le ciel. C’est parfois humide, mais chaque jour le paysage offre à nos yeux un tableau vivant sans cesse renouvelé. La brume joue entre les vallées qui se succèdent et nous fait croire à une mer lointaine enfin retrouvée. D’autres fois, elle nous cache même le bout de nos chaussures. Mais quand elle se déchire toujours “wahouuu” nous ne pouvons retenir. 

Au pays des Chouettes, c’est le Beaujolais que l’on fête tout autant que les conscrits. Aux confins du Rhône, à quelques kilomètres de la Loire et de la Saône et Loire, un lien entre la Bourgogne Franche Comté et l’Auvergne Rhône Alpes n’est pas exclu… et soudain je me rappelle les kilomètres parcourus pendant les vacances, et les plaques d’immatriculation qui me permettaient de jouer à qui perd gagne : un nombre, un département… oui je gagnais souvent, car j’ai adoré ce petit jeu… trouver le département qui va avec le nombre, puis la préfecture… pour la sous-préfecture là non je n’étais pas très forte… mais je me dis que mon goût du voyage, de la curiosité des lieux, c’est bel et bien à ce moment-là que j’en ai attrapé le virus. 

Une visite pour moi ce n’est pas de l’avoir faite… mais bien plutôt d’en savoir son histoire… et ce lieu a-t-il un lien avec ma propre histoire ? Alors si oui, c’est bingo, c’est encore plus fort. 

Allez, si vous ne savez pas encore où nous nous trouvons, je vous donne un indice : 

Latitude : 46.001178741455 | Longitude : 4.44921016693115

Ah ah ça ne vous dit rien ?! Je vous invite, alors ! Rendez-vous devant l’Auberge, à Saint Just d’Avray, chez les Chouettes. 

PS : on me souffle à l’arrière… mais pourquoi les habitants s’appellent-ils les chouettes ? Et bien ils auraient été comparés aux Chouans, méfiants de tout ce qui émanait du pouvoir en place dans les années 1790… un peu rebelle les chouettes ? Très épris de liberté aurais-je envie d’écrire…

Alors demain, où allez-vous nous emmener ?!

*Lac des Sapins selon l’humour local 😉

10 réponses sur « Sur ma route #1 : au Pays des Chouettes »

Ah ah génial, tu veux qu’on se retrouve à Valence, et Laurence au bord du ruisseau… il y a donc une belle histoire qui s’annonce !

Cool que tu nous y emmènes car je n’y suis jamais allée… pourtant j’ai de belles images en tête !

Quelle belle idée, surtout en ce moment ou nous avons tant besoin d’évasion ! Et si tu venais me rejoindre à Longeville sur Mer.

Ah ah la Vendée… on vient de suivre le départ du Vendée Globe en direct… mais ça ne vaut pas cette chance que nous avions eu de le vivre en vrai il y a quelques années ! Et en plus, nous aurions dû passer ce printemps avec vous… mais il y aura un autre printemps et on espère bien qu’on partagera une balade à vélo avec vous dès l’année prochaine ! A bientôt sur l’Atlas alors !

Merci Guillemette pour l’escapade au pays des chouettes ! le Beaujolais va de nouveau me manquer, suite aux mesures COVID… je te suivrai avec plaisir dans ton parcours d’écriture. Moi je te propose de passer les Alpes pour me rejoindre au bord du lac Léman…

Oh mais comme j’ai envie de traverser la frontière et de te rejoindre boire un verre au bord du lac, ah mais zut j’en ai déjà trop écrit… On va bientôt se revoir, en attendant je t’associe à mes instants de contemplation du Beaujolais pour que cela nous relie <3

Hey ! C’est bon ça ! Un atlas de France… ça me rappelle avec bonheur mes vadrouilles et ma soutenance en novembre 2019, avec cette merveilleuse et gigantesque carte de France affichée sur un mur ! Dis dis, tu viens te balader vers Niort et le marais poitevin ? En résidence d’écriture ensemble… Et n’oublie pas ton vélo pour rouler ensemble ;)♥♥♥

Ah mon Emilie… ok pour le Marais Poitevin !! Et OUIIIIII pour la résidence d’écriture et Louise B ! A bientôt alors <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *