15/365 chroniques : multipotentielle, moi ?!

Moi : créative, innovante, sensible ?! Avant toutes ces années, j’aurai dit NON ! Maintenant je crois que je peux dire OUI ! J’en prends encore conscience et n’ai pas encore révélé tout mon potentiel on dirait. Mais pas sûre d’être très apte à une vie professionnelle « normale ». Entrepreneure aurait pu me convenir… on y reviendra.

Au bout de quelques mois, une fois que j’ai exploré le nouveau monde dans lequel je suis, j’ai envie de passer à autre chose, j’ai fait le tour de la question, pas envie d’en savoir plus, pas envie d’en faire plus, je suis happée par la suite. Je me désintéresse et j’ai un besoin vital d’aller voir ailleurs ce que je vais pouvoir apprendre de nouveau. Je le sens en vérité, mais comment expliquer ça à un manager, un RH classique qui te propose des formations parce que c’est bien pour ta carrière. Ma carrière ? Je ne l’ai jamais envisagée telle que, j’ai emprunté de nombreux chemins de traverse, je sais qu’ils m’emmènent quelque part même si la destination finale est loin d’être claire.

Il va donc sans dire que cette phrase de Philippe Pollet-Villard me parle :

« Dans un voyage ce n’est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru, et les détours surtout ».

J’accepte cela à titre personnel, mais c’est moins facile à faire comprendre autour de soi quand beaucoup aspire à un parcours quelque peu plus linéaire et qu’ils te regardent sans comprendre.

Auparavant, j’associais multipotentielle avec multitâche, mais plus ça va et moins je crois au fait que ce soit possible d’être multitâche, en tout cas d’une manière satisfaisante. Rien de mieux que d’être pleinement à ce qu’on fait, que ce soit lire, écrire, marcher… quand je marche je ne sais pas écouter de musique, sauf celle que la nature me propose. Quand j’écris, j’écris. Quand je lis, il me faut du silence à moins que le livre soit passionnant et que j’arrive à entrer dans une bulle. Tiens en parlant de buller, cet après-midi, lovée dans un transat sur la terrasse, j’ai réussi à profiter du soleil, ça et seulement ça… mais comme c’est bon de ne pas être multitâche ! Et multipotentielle, ça me va, moi l’éternelle étudiante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *