10/365 chroniques : chouette, c’est ma fête !

Aujourd’hui devant moi, 355 jours à écrire. Et surtout le 10 Janvier c’est MA fête, celle de Guillaume et ses variantes. Connaissez-vous la chansonnette « Guillaume, Guillaumette » ? Ne me remerciez pas pour cet air qui va vous trotter dans la tête. J’aime ce jour-là, c’est ma madeleine de Proust à moi. Aux saveurs de galette des rois, la dernière de l’année… avant les bugnes !

A l’époque où je vivais chez mes parents, rue de Charenton à Paris, on connaissait tous les pourvoyeurs du quartier entre la rue de la Roquette, la Bastille, le quartier d’Aligre et l’avenue Daumesnil. Tous les prix aussi et depuis le passage à l’Euro, elles ont sacrément augmenté ces galettes (j’essaye de me souvenir du prix en francs…) ! On avait nos préférées, les sèches (un peu moins quand même), celles avec plus ou moins de frangipanes, mais moi je les aimais toutes. Des années plus tard, je perpétue la tradition, je recherche le goût ultime, et ces saveurs d’antan. Celle des primevères aussi que papa ne manquaient pas de m’acheter. Au soleil de la Saint Guillaume, je suis allée me promener et sur le parterre d’un voisin j’ai vu des petites primevères sortir de terre. Maintenant que je sais qu’elles sont là, j’irai les saluer en cette douce période de souvenirs. Eux, c’est le terreau dont chacun d’entre nous a besoin pour construire la suite de son chemin. En fonction d’eux, tu es.

Aujourd’hui, j’ai eu un invité de marque qui va rester un peu, celui qui passe dire à bonjour à beaucoup de monde en ce moment, qui fait tirer la révérence à certains, qui fait mettre le genou à terre à d’autres, et qui fait couler de l’encre et se multiplier les maux et les mots. Celui qui me rappelle ô combien chaque moment que tu partages avec les tiens est important, c’est ce qui reste plus que jamais ma priorité. Ce qui me fait choisir tel ou tel projet, telle ou telle équipe.

Je trouve que c’est important d’avoir un jour à soi, un jour où on se chérit, où on se fait du bien, où on se ressource, où on peut se dire je m’aime, j’aime ma vie. Il a sa place particulière, presque plus que le jour de mon anniversaire. Il me rappelle le temps que l’on partage ensemble, la joie et la gourmandise. Entreprendre pour moi regorge de ces saveurs, c’est pour cela que je voulais vous partager ma Saint Guillaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *