6 octobre 2021

Flatlay : « mettre à plat»

Par Guillemette

Photo prise de haut montrant plusieurs éléments sur un thème défini.

C’était mon dernier devoir de Communication numérique dans le cadre de mon master Journalisme et Communication à l’ESJ. 20/20. J’ai ressenti une grande sérénité à obtenir cette note. Pas de fierté, non, un juste retour de ces dix dernières années passer à apprendre en solo. Donc je sais faire, question légitimité, maintenant c’est bon. Et oui j’ai eu besoin de cette validation. Chacun ses failles.

Je me suis amusée à la mettre en scène cette photo. Le thème s’est imposé à moi. Nous étions en juillet, je marchais presque tous les jours car j’habite un coin de France où en sortant de chez moi j’ai un terrain de jeux immense où je peux pratiquer la marche nordique. Me voilà à descendre au garage récupérer les bâtons, mes chaussures de trail, ma ceinture et mon gilet de sécurité. Dans un autre tiroir, j’ai attrapé les jumelles, mes lunettes de soleil et le talkie walkie. Dans le tiroir juste au-dessus, la carte IGN 2930ET de Villefranche sur Saône Vallée d’Azergues Beaujolais. Dans le « bac sport », mon tour de cou AzVel et ma pochette étanche pour mon smartphone. Lui, il se trouvait déjà sur la table de la cuisine qui a servi de fond à la photo. L’idée était de vous faire savoir que je pratique ce sport, la marche nordique, souvent avec le club local, l’AzVel, le plus souvent avec mon amie C. Voilà, maintenant vous savez.

Mais ce que j’ai aimé avant tout dans ce travail, c’est le pouvoir que procure une photo. Et sa légende ! L’un ne va pas sans l’autre pour moi. Ça me manque quand je ne connais pas l’histoire de l’image. J’ai envie de fouiller, je suis curieuse, je voudrais gratter pour savoir qui a pris la photo, quand, comment, le off de la mise en scène. Les petits à côté, ce que l’image ne raconte pas, les sons qui pouvaient s’entendre à ce moment-là… je suis de plus en plus attirée par les mots dits, entendus mais non retenus et dont je voudrais garder la musique. Mais ça c’est un autre devoir que je partagerais peut-être plus tard !