Catégories
Confinement Mes écritures Mes projets Sur ma route

Sur ma route #11 : jour férié confiné

Rendez-vous page 11 de l’Atlas Routier France Michelin de 1996 : à Dinant, mais pas là où vous pensez.

Mercredi 11 novembre 2020

Une pause au creux de la semaine. Moi j’ai de la chance, toutes les semaines, j’ai cette pause à disposition, un temps que j’ai choisi. Aujourd’hui, c’est un jour férié, confiné. Encore un peu plus recluse…. mais je dois l’avouer, ne pas travailler par choix à cette période, me laisse du temps pour choisir comment j’occupe mon temps. Et désolée pour mes fonds de placard poussiéreux… je préfère lire, écrire, être dehors quand le soleil réchauffe le fond de l’air.  

Nous sommes le 11.
Comme les 11 autres de mon prénom : G-U-I-L-L-E-M-E-T-T-E.

D’ailleurs, je vous proposerais un peu de lecture autour des ces onze lettres, en décembre certainement… si j’arrive à relever le défi d’arriver au bout de ce mois de novembre. C’est un peu fou ce que j’ai choisi de faire mais je dois l’avouer, j’y prends beaucoup beaucoup de plaisir. Chaque jour quand je termine l’écriture de la chronique du jour, je pense déjà à l’étape suivante. Ça me porte, je prépare mes bagages, je les dispose, puis je les pose dans ce livret qui regroupe l’ensemble des chroniques. 

Et si on se rendait page 11 de l’Atlas Routier France Michelin de 1996 ? Où me suis-je embarquée, qui vais-je rejoindre ? Givet à côté de Dinant. Je scrute cette page, je l’examine, je la parcours… Cela ne m’évoque rien, pour moi Dinant c’est en Bretagne, mais non me voilà en Belgique, à côté il y a Rochefort qui pour moi est à côté de la Rochelle, mais là toujours en Belgique nous voilà ?! Mais quelle blague cet atlas est-il en train de me faire… peut-être que lui aussi en a marre, il voulait peut-être faire une pause. Il s’est dit… là-bas, elle ne va rien trouver à écrire puisqu’elle s’est emparée des routes de la France. 

Départ de Dinant en Belgique pour mon 1er voyage à vélo
– © Guillemette Loyez

Et bien, me voilà repartie dans un souvenir assez récent, celui de quelques jours en vélo voyage, mon 1er voyage à vélo. Ma 1ère fois dans les Ardennes, une ruralité qui m’a surprise, qui m’a plue. Je nous revois le long des canaux, je revois ce café pris dans une guinguette un matin au soleil où papy est arrivé, en vélo avec son petit fils et toute leur complicité autour de leurs petites histoires. Je ressens de nouveau cette pluie d’orage me mouiller dès les premiers kilomètres, sans toutefois m’empêcher de profiter de l’instant, de la journée et même de la nuit passée dans cet hôtel au cœur des Ardennes française (oui car nous avons jouer à saute mouton entre les rives voisines) où le patron travaillait sur les plateformes pétrolières au large du Gabon, un autre souvenir pour moi, bientôt une histoire que je vous partagerais ? 

Elle est drôle la vie non ?! Elle t’emmène ici… là… et pour peu que tu t’y laisses vagabonder, elle te permet de crer tes histoires. Et un jour, tu les partages avec des inconnus, ici sur un blog, mais finalement au comptoir d’un bistro de campagne, ça pourrait le faire. Dès qu’on pourra, ce serait chouette de vous partager ces petites histoires dans la vraie vie… autour d’un verre, d’un café en faisant tomber les masques.

Alors demain, où allez-vous nous emmener ?!

Une réponse sur « Sur ma route #11 : jour férié confiné »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *