Catégories
Confinement Mes écritures Mes projets

Lettre à nos aînés

Mots solidaires : Jeu 10 – texte écrit en confinement, imaginé lors de l’atelier d’écriture de Clara Meyer Coworkgreen, je le dédie à ma grand-mère maternelle « mamie d’Alfortville »

Chère Madame, Cher Monsieur,

On ne se connaît pas encore.
Je m’appelle Guillemette, j’ai 43 ans et je suis maman de deux garçons « mes pirates » de 11 et 9 ans.
Nous habitons dans le Beaujolais où nous avons déménagé depuis l’Essonne il y a 4 ans. Mon mari y a installé son atelier vélo. On y est bien et ici on nous appelle les Chouettes. Ce n’est pas moi qui l’ait inventé, c’est l’Histoire qui le dit. Oui les habitants de mon village, Saint Just d’Avray s’appellent les Chouettes. Une histoire avec les Chouans paraît-il, pourtant on est bien loin de la Vendée ici.

Enfin ce n’est pas de cela dont je voulais vous parler.

Au mois de Mars 2020, j’ai été élue conseillère municipale. Jusque là mon projet était « simplement » de donner de mon temps à ma commune qui m’a si bien accueillie.

Et puis il y a eu ce Confinement. Et j’ai eu envie de parler du Futur, de l’Après.

Et de ce Chouette Village que l’on va construire.

Plus de maisons vides comme aujourd’hui. On ré-ouvre toutes celles que les jeunes ont fermées après votre départ. On repeint les volets et on ré-ouvre les portes. Plus de cantine pour les plus jeunes, ils retourneront manger à la maison avec vous parce que la blanquette de veau ou la tarte à la rhubarbe c’est chez vous qu’on s’en régale. A l’Auberge, ouverte tous les jours, on y retrouvera tôt le matin celle qui écrit puis les chasseurs, ensuite nos jeunes retraités pour le journal et le café (pour ne pas dire le petit blanc). Et puis au déjeuner les travailleurs et vous les plus âgés, plus de portage de repas à domicile sauf pour les plus fragiles, on vient vous chercher. Après le café, l’aubergiste se repose et il ré-ouvre à l’heure du goûter et là ce sont les enfants qui sortant de l’école viennent prendre leur goûter rejoints par leur mère/père accompagné des plus jeunes, alors que nos papy-mamie sont venus jouer aux cartes, au scrabble, tricoter… A 18h, les plus grands arrivent par le bus de retour du collège, et viennent saluer tout le monde, récupérer les plus jeunes qui auront fini leurs devoirs avec votre aide. Ils mettent un peu la musique trop fort mais ils rient et ça fait un bien fou toute cette agitation. Un dernier apéro avec ceux qui rentrent du boulot et qui vous racontent ce qui se passe à la ville et puis chacun rentre chez soi, heureux, fourbus de tant de contacts, de rires (et de petits canons… chuuuut). Il est temps d’aller se reposer, demain ça recommence !!
Voilà bienvenue dans le Futur. Et si on faisait en sorte que Demain il en soit ainsi ?

Je vous laisse, il est presque tard maintenant, 8h, et je suis cette chouette écrivaine qui écrit depuis l’Auberge, et décrit toute cette vie qui nous attend Demain.

A très bientôt Chère Madame, Cher Monsieur, je compte sur vous.

Signé : Chouette Guillemette

Ce texte a été écrit dans le cadre de l’atelier d’écriture de Clara Meyer.
Je le dédie à « Mamie d’Alfortville », ma grand-mère maternelle et je remercie chaleureusement mon papa de nous partager les archives familiales avec autant d’assiduité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *